Durant sa campagne, Emmanuel Macron s’était engagé à remplacer la trentaine de régimes de retraite existants par un système universel par répartition. Présentation

retraites

Après la réforme du Code du travail, et avant celle sur l’apprentissage et la formation professionnelle, le gouvernement va s’attaquer dès ce mardi 21 novembre, à un autre sujet plus sensible encore : la réforme des retraites, autre promesse du candidat Macron durant sa campagne présidentielle. Concrètement, le chef de l’Etat s’est engagé à remplacer la trentaine de régimes de retraite existants par un système universel par répartition, où un euro cotisé garantirait à tous les mêmes droits à pension.

En première ligne de ce dossier à haut risque figure Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire aux retraites. Lequel va recevoir une à une les organisations syndicales et patronales pour une première prise de contact officielle.

L’UNSA sera reçue le 30 novembre.

De son côté, Jean-Paul Delevoye a indiqué  souhaiter "porter quelque chose de positif", reposant sur une "solidarité collective qui est plus nécessaire que jamais". Tout en reconnaissant que : "Les réformes successives ont apporté des réponses relativement proches de l’équilibre budgétaire mais ont augmenté l’anxiété de la population".

delevoye macron

 

Reste qu’au-delà de la réaction des syndicats, cette réforme se fera surtout dans un contexte financier moins favorable qu’espéré.  Pendant la campagne présidentielle, le candidat Macron affirmait que "le problème des retraites n’est plus un problème financier". Mais c’était sans tenir compte des projections démographiques à long terme de l’Insee, révisées en novembre 2016.

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) en a tiré les conclusions en juin : l’allongement de l’espérance de vie des hommes et la baisse du solde migratoire vont maintenir le système de retraites en déficit plus longtemps que prévu.

Le retour à l’équilibre financier a ainsi été repoussé du milieu des années 2020 au début des années 2040, dans le meilleur des cas.

Les prévisions budgétaires sur cinq ans du nouvel exécutif, révélées fin septembre, ont à peine amélioré le tableau: le COR entrevoit désormais une légère amélioration à court terme et une sortie du déficit pour 2037 au mieux, selon un rapport provisoire.

Nous vous tiendrons au courant des discussions avec le gouvernement qui commencent et des problématiques que pose cette réforme des retraites pour les fonctionnaires.

Connexion adhérent ou militant

Devenez autonomes

Dans le cadre de son développement, l'UNSA accueille et forme celles et ceux qui souhaitent militer au sein de leur direction pour représenter les personnels tant au niveau collectif (siéger en CTL, CDASS, CHS) qu'au niveau individuel (siéger en CAPL).

Le syndicalisme autonome de l'UNSA se développe à la DGFiP, rejoignez nos équipes locales, créer votre section départementale !

Contactez-nous: unsa@dgfip.finances.gouv.fr Tel : 0144973332

Adhésion newsletter

Blogs des sections

Rejoignez-vous sur Facebook !

Unsa TV

JSN Epic template designed by JoomlaShine.com